RSS

L’ICO et le groupe Alma développent le premier logiciel d’aide à la prescription intrathécale antalgique.

| 09/10/2015

L'institut de Cancérologie de l’Ouest à Angers est à la pointe en matière d’analgésie intrathécale, une technique récente en France pour traiter la douleur. A partir d’un outil élaboré par le Dr Dupoiron, expert en la matière, avec la collaboration de l’ICO et l’aide financière de la ligue contre le cancer du Maine et Loire, Accoss, filiale d’Alma, a développé un logiciel de prescription complet et l’a intégré à son logiciel de préparatoire BP’Prep pour les pharmacies. Ce système sans équivalent au monde vient d’être mis en service avec succès à l’ICO. Un développement qui intéresse de nombreuses unités de soins, en France comme à l’étranger.

La technique de l’analgésie intrathécale pour traiter la douleur, notamment d’origine cancéreuse, remonte à une vingtaine d’années mais ne se développe en France que depuis peu. Il s’agit d’administrer un mélange d’antalgiques directement dans le liquide céphalo-rachidien, au plus près des récepteurs de la douleur, grâce à une pompe implantée sous la peau du patient et reliée par un cathéter au système nerveux central. Ce dispositif permet au patient lui-même de déclencher la diffusion du médicament à l’aide d’une télécommande lors des accès douloureux.

 

L’ICO à la pointe de l’analgésie intrathécale 

Au sein de l’ICO, le Dr Dupoiron, responsable du Service d'Anesthésie - Douleur du centre Paul Papin d’Angers, travaille depuis plusieurs années à développer et faire connaitre l’analgésie intrathécale. Il est à l’origine d’un logiciel de prescription dédié. « Après avoir procédé à des essais cliniques, nous nous sommes rapidement aperçus qu’il fallait utiliser plusieurs médicaments en même temps pour être efficaces », explique-t-il. « Les calculs de doses et de débits étaient compliqués, aussi avec un informaticien de ma connaissance, nous avons élaboré un logiciel en mode web à partir d’une base de données que j’avais développée. » Mais sans un partenaire industriel, ce logiciel, baptisé Anathec, a peu d’avenir. En 2013, le Dr Dupoiron se met donc en contact avec Accoss, éditeur d’un logiciel de préparatoire en pharmacie, qui accepte de reprendre ce projet.

La complexité de la prescription intrathécale justifie le développement d’un logiciel dédié. En effet, la puissance d’action des molécules administrées par cette voie nécessite une grande rigueur et une précision élevée afin de limiter les risques liés à la voie d’administration et à l’association de molécules. Il est donc essentiel de pouvoir sécuriser la préparation en pharmacie pour empêcher les contaminations et contrôler le dosage des préparations intrathécales. D’où l’importance d’intégrer la prescription à la fabrication via un logiciel capable d’automatiser la transmission des données et d’assurer la traçabilité totale des opérations.

 

Un outil d’aide à la prescription intégré au logiciel de préparatoire BP’Prep

C’est donc un double objectif qu’a poursuivi Accoss, la filiale d’Alma : re-développer Anathec sur des bases pérennes et l’intégrer à son logiciel BP’Prep afin que ce dernier couvre la préparation intrathécale. L’ICO, qui a engagé des moyens pour encadrer la fabrication des préparations, a travaillé étroitement avec Accoss en tant que site pilote pour la nouvelle version d’Anathec et l’intégration à BP’Prep.

Le projet est lancé en octobre 2014. Accoss et l’ICO travaillent ensemble sur le besoin et écrivent les spécifications du nouveau logiciel. Les deux volets du développement sont traités en parallèle. Après de nombreux tests, la mise en production a lieu fin juillet 2015, juste après la formation d’une vingtaine de personnes du site Paul Papin (pharmaciens, préparateurs et médecins anesthésistes). Anathec est aujourd’hui complètement opérationnel, ainsi que l’intégration avec Bp’Prep.

« Le suivi de projet avec Accoss a été très efficace, » rapporte Hélène Kieffer, pharmacienne, qui a activement participé au déploiement. « Nous avons pu nous focaliser sur la sécurisation de la prescription et de l’ensemble du processus pour l’ICO et nos clients, des centres hospitaliers de la région pour lesquels nous réalisons la fabrication des préparations intrathécales. Accoss a toujours été à notre écoute pour répondre à nos attentes. Ce fut un vrai travail d’équipe et c’est très gratifiant de voir ce que l’on a réussi à faire, » conclut-elle.

 

Le premier logiciel dédié à la prescription d’antalgiques par voie intrathécale

Chez Accoss et à l’ICO, où tous les soignants sont mobilisés pour développer leur savoir-faire en matière d’analgésie intrathécale, on est fier d’avoir participé à l’élaboration d’un produit aujourd’hui sans équivalent : « Il n’existait pas sur le marché de logiciel pour la prescription d’antalgiques destinés à la voie intrathécale, Anathec est unique ! » s’enthousiasme Hélène Kieffer.  

Le projet a permis de mettre au point deux versions du logiciel Anathec :

  • une version complète « on-premise » connectée à la Gestion Administrative des Malades et conservant un historique complet des données du patient dont les évaluations de la douleur. Si le site est prescripteur mais pas producteur, la prescription est transmise à une pharmacie qui assurera la production. Si le site est producteur, Anathec alimente le logiciel de fabrication BP’Prep avec lancement de la production après validation pharmaceutique.
  • une version simplifiée « Anathec-web » disponible en mode hébergé, permettant de calculer et d’éditer une prescription de charge de pompe intrathécale en utilisant le moteur de calcul d’Anathec. Cette version n’intègre aucun lien informatique avec le système d’information de l’établissement, ni aucune donnée patient ou historique des prescriptions.

 

Des perspectives de développement prometteuses

Le Dr Dupoiron a déjà présenté publiquement Anathec dans plusieurs réseaux : EFIC®[1], SFAR[2], CPRC[3]. « Plusieurs établissements français sont intéressés et les perspectives à l’international sont également prometteuses. Les pompes étant les mêmes partout, le logiciel d’aide à la prescription peut potentiellement être utilisé dans le monde entier. »

Pour autant, le déploiement d’Anathec à l’ICO n’est qu’une étape dans le développement de ce produit novateur. Les idées d’améliorations d’ordre ergonomique ou pour étendre son périmètre d’utilisation sont nombreuses. Anathec pourrait par exemple être décliné pour les prescriptions et les préparations antalgiques par voie veineuse. Autant d’extensions qui peuvent participer au développement des techniques de prise en charge de la douleur et de l’analgésie intrathécale, et permettre aux patients concernés d’accéder à celles-ci plus facilement. 

 

Pour en savoir plus sur l’ICO : www.ico-cancer.fr

 

[1] European Pain Federation EFIC®

[2] Société Française d’Anésthésie et de Réanimation

[3] Cancer Pain Research Consortium

Plan du site | Mentions légales | Politique de confidentialite
Copyright © 2018 Alma | Tous droits réservés