webleads-tracker

Vale NC adopte eSRM

Vale NC adopte eSRM

Solutions collaboratives | Publié le 2 juin 2016

Vale NC adopte eSRM pour pré-qualifier ses fournisseurs, piloter leur performance et traiter leurs non-conformités.

Vale NC, filiale du groupe Vale en Nouvelle Calédonie, opère dans l’extraction de minerai et la production de nickel et de cobalt. Vale NC emploie 1 300 personnes et fait par ailleurs travailler plus de 1 200 fournisseurs de tous types, dont une proportion importante issue des communautés locales. La gestion et l’évaluation des fournisseurs est donc un enjeu important pour l’entreprise, qui vient de choisir la solution eSRM. Anthony Marchand, Responsable Achats de Vale NC et Domitille Jubert, Responsable Outils & Méthodes (photo), expliquent les raisons de ce choix.

Numéro 1 mondial du minerai de fer et du nickel, le groupe Vale opère sur les cinq continents avec également une présence sur le marché des autres métaux de base, du charbon et des engrais.

Situé en Nouvelle Calédonie, Vale NC a des activités d’extraction de minerai (latérites et saprolites) et de production de nickel et de cobalt. Le complexe industriel de Vale NC, dénommé Usine du Grand Sud, comprend notamment une mine, une usine hydro-métallurgique, une centrale d’énergie et un port par lequel transitent les cargos transportant les 4500 conteneurs de nickel et cobalt exportés annuellement.

Vale NC contribue largement à l’économie du territoire et assume une responsabilité sociale et environnementale essentielle.

Changer pour durer : une nouvelle application web destinée à améliorer la gestion des fournisseurs

C’est par ce titre que Vale NC annonce son adoption de la solution eSRM via le journal interne n°46 de la société. L’article précise que eSRM va permettre à Vale NC : d’une part de mieux gérer l’homologation de ses fournisseurs en laissant à ses derniers le soin de mettre eux-mêmes à jour leurs propres données dans l’application, et d’autre part de piloter plus efficacement la performance de ces mêmes fournisseurs ainsi que le traitement de leurs non-conformités éventuelles.

Une initiative déclenchée par les Etats Généraux de la sous-traitance

« En 2015, les ateliers tenus lors de notre forum Etats Généraux de la sous-traitance avaient souligné la nécessité de faciliter les échanges entre Vale NC et ses sous-traitants mais également d’évaluer les performances atteintes par nos fournisseurs » précise Anthony Marchand. « Nous nous sommes alors fixé l’objectif d’acquérir une solution informatique et de la déployer progressivement au cours de la première partie de l’année 2016, en ciblant dans un premier temps nos cocontractants intervenant sur le complexe industriel », poursuit-il.

La simplicité, un atout prépondérant pour Vale NC

« eSRM nous est apparu simple d’utilisation avec un dimensionnement adapté à notre juste besoin. Pour parler prosaïquement, nous avons préféré nous équiper d’un petit yacht maniable plutôt que d’un énorme paquebot de luxe », déclare Domitille Jubert qui ajoute : « Nous voulions une solution nous permettant avant tout de gérer l’enregistrement des fournisseurs ainsi que l’évaluation de leurs performances et également de faire du reporting. eSRM nous a paru être une solution répondant globalement bien à notre besoin, sans être trop lourde ni contraignante. »

Pas seulement un outil Achat, mais aussi et surtout un outil collaboratif entre l’équipe Achat et ses clients internes

Le module de gestion des non conformités de eSRM nous a paru très intéressant ; c’est un outil simple permettant de capter les incidents propres au fournisseur et dont les clients internes avaient jusqu’à présent la connaissance sans nécessairement nous les remonter. eSRM va mettre en commun le retour d’expériences concernant un fournisseur, aussi bien sur les aspects commerciaux que sur des aspects techniques, de terrain ou de SSE, autant d’événements qui nous échappaient un peu jusqu’à présent. De manière générale, eSRM permet un management transverse de la relation fournisseur, avec une réelle implication/participation des acteurs de terrain, ce qui n’en fait pas qu’un outil strictement achat.

Domitille Jubert, Responsable Outils & Méthodes

Une dépense raisonnable pour Vale et pas de coût pour les fournisseurs

« L’aspect financier était bien sûr un critère important dans notre démarche de sélection », explique Anthony Marchand. « Le coût de eSRM nous est apparu tout à fait raisonnable. Par ailleurs, et c’est un gros plus, la solution n’impose pas de souscription financière aux fournisseurs ; ce modèle nous permet donc de « vendre » plus facilement le déploiement de la solution auprès des fournisseurs », conclut-il.